Le Tertre
Objectif : Un correcteur sans soja, autant de lait et plus de TP !




Présentation Le Tertre

Situation : Ille et vilaine (35)

Quota : 470.000 L

Organisation : 2 associés et 1 salarié (2,5 UTH)

Vaches : entre 35 et 58 vaches laitières

Race : Prim' Holstein

Robot(s) : Non

DAC : oui

Production journalière : 31,3 Kg/vache/j, soit 10000L par lactation standardisée

Stade de lactation : 5,8 mois


Localiser l'éleveur

Map Vert Le Tertre
Map Bleu Eleveurs voisins du 35 (engagés dans eco-méthane)
Map Gris Eleveurs voisins du 35 (en Visiolait)




Ration

Ration de base :

Composants

kg MB

Ensilage Maïs (32% MS)

50

Luzerne déshydraté

3

Correcteur Colzadex (36 de MAT et 10 it3)

3,5

Minéraux

0,25

 

Complémentation individuelle au DAC :

Rumi pro36
(36 de MAT et 12 IT3)


1

Top Oméga
(25 de MAT et 65 IT3)


0,8

 

TOTAL ingestion moyenne (MS)

23,6 kg



Valeurs nutritionnelles :
(par kg de MS)

: 111 g/jour/vache

 

MG : 3,9

MAT : 15,7%

Amidon + sucres : 18,5%

Cellulose : 20,1%

UFL : 0,94

PDIN : 105

PDIE : 107

PDIA : 50



Plan de complémentation

Voir le Plan de complémentation




Coûts de la ration moyenne sur l’hiver 2014-2015

Coût alimentaire par 1000 L de lait standardisés : 121 €/1000 L

(avec des prix d’opportunité marchande pour les fourrages, exemple 90 euros par tonne de MS d’ensilage de maïs)

Coût alimentaire par 1000 L de lait standardisés : 101 / 1000 L
(selon le BTPL, charges opérationnelles et de récolte correspondant à des coûts de production, exemple 47 euros par tonne de MS d’ensilage de maïs)

179 g de concentré/ l de lait (sur la base de protéine majoritairement de source colza)


"Nous avons choisi d'individualiser un correcteur azoté 100% extrudé en croquette à 12 (Rumipro) et aliment de production en croquette 100% extrudé."




Témoignage et approche zootechnique

Le correcteur azoté de VALOREX est distribué dans la mélangeuse avec le reste de la ration. D’un point de vue performances laitières, le passage à cette nouvelle formule VALOREX sans soja a permis de maintenir la production laitière.  Nous avons même mesuré une légère hausse du TP, signe que la protéine apportée dans la ration fait son effet.  

Après le changement en 2012, nous avons observé sur la suite de la campagne de très bons résultats en reproduction.  La santé des vaches est bonne. Seulement deux acétonémies ont été comptabilisées, ce qui représentait une amélioration significative pour l’élevage. Depuis le passage au correcteur et à l’aliment VALOREX, le problème récurrent de retournement de caillette a disparu du troupeau. Avec ce changement de correcteur, et donc de sources de protéine, l’énergie  a  été  aussi  bien  valorisée  qu’avant.

L’état  d’engraissement  des vaches laitières est stabilisé à un niveau très satisfaisant.  Il en est de même pour l’aspect visuel du troupeau (poil, dynamisme des animaux …). Les bouses elles aussi sont stables et reflètent une bonne efficacité de la ration.

Le plus important selon nous, c’est de bien soutenir le démarrage de lactation pendant les deux premier mois. Ensuite, même en stoppant l’aliment, la persistance se verra améliorée.

Le + de l’éleveur : « Nous prêtons attention à la qualité du hachage du maïs. A 16 Mm les grains sont biens éclatés »

"Le correcteur azoté de VALOREX est un aliment appétant "




Résultats


  Production moyenne de l’année 2014- 2015 Production moyenne hiver 2014-2015
Production 31,27 31
TB 40,7 42,26
TP 33,11 33,38
Production à 7% 32,97 33,5

Autres résultats :

Age au premier vêlage : 25 mois
Pourcentage de réussite à la première IA : 47 %
IVV : 388 jours



Résultats en direct de Visiolait


 
production laitière
29,0
kg / vache / jour
 
stade de lactation
5,8
mois moyen

 
Taux Butyreux
44,5
g / L
 
Taux Protéique
33,0
g / L

Survolez les graphiques avec votre souris pour afficher les valeurs, ou passez votre souris sur les icones ou pour connaitre le maximum atteint et les moyennes en cours.




Prendre contact avec Le Tertre

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour entrer en contact avec l'éleveur. Si vous souhaitez en savoir plus sur ses produits, sa façon de travailler, etc.

Envoyer un message