EARL DES TEMPLIERS
Objectif : Maintenir un bon niveau de production laitière avec des vaches en bonne santé et fertiles.




Présentation EARL DES TEMPLIERS


Localiser l'éleveur

Map Vert EARL DES TEMPLIERS
Map Bleu Eleveurs voisins du 60 (engagés dans eco-méthane)
Map Gris Eleveurs voisins du 60 (en Visiolait)




Ration

Ration de base :

Composants

kg MB

Foin prairie

1

Ensilage maïs (32% MS)

52

 

Complémentation :

Dynalin Prim
(46% MAT ; 15 IT3)

1

Minéraux

0,3

Complémentation au DAC pour 31,9kg produit/vache :

Dynalin Prim 
(36% MAT ; 23,5 IT3)

2,4

Dynalin Orge
(19% MAT ; 15 IT3)

1

 

TOTAL ingestion moyenne (MS)

22,3 kg



Valeurs nutritionnelles :
(par kg de MS)

: 53 g/jour/vache

 

MG : 2,9

MAT : 14,4%

Amidon + sucres : 28%

Cellulose : 17,7%

UFL : 0,92

PDIN : 96

PDIE : 96

PDIA : 42



Plan de complémentation

Voir le Plan de complémentation




Coûts de la ration moyenne sur l’hiver 2014-2015 par 1000L de lait standardisé (coût des minéraux inclus) : 

Avec fourrages au prix d'opportunité marchande : 120 €/1000 L


Avec fourrage au coût de production : 95 €/ 1000 L
 

147 g de concentré/ l de lait 


"Maintenir un bon niveau de production laitière avec des vaches en bonne santé et fertiles"




Témoignage et approche zootechnique

L’éleveur a commencé à incorporer du TRADILIN dans la ration de ses vaches laitières au lancement de la démarche Linus de Danone en 2008 (démarche de valorisation de la qualité du lait porté par Bleu-Blanc-Cœur en Normandie).

Dès l’incorporation de TRADILIN dans la ration de ses vaches laitières, M. Debeuf constate qu’il « vend ses réformes plus lourdes, 20 à 25% de poids de carcasse en plus. "Elles atteignent, non engraissées, 330 Kg de poids carcasse". « Le niveau de production de lait est bon, et j’ai toujours constaté un poil plus beau ainsi que des améliorations sur la santé, ce qui m’a permis de réduire mes frais de vétérinaire ».

Aujourd’hui, TRADILIN est toujours apporté en partie dans la ration de base par l’intermédiaire du correcteur azoté (DYNALIN PRIM), puis en complémentation individuelle avec l’aliment de production DYNALIN ORGE. Ainsi, plus de 50 IT3 sont distribués en moyenne par jour à chaque vache, ce qui correspond aux recommandations zootechniques pour allier production du troupeau et santé.

Et le coût ?

Il faut décloisonner l’approche économique. Selon l’éleveur, « on ne peut se fixer que sur le coût alimentaire. Dès que les animaux vont bien, on s’y retrouve, que ce soit au niveau de la production, des frais vétérinaire ou de la reproduction »

Les + de l’éleveur ?

Comme beaucoup, l’éleveur concentre ses vêlages en été car « le lait y est mieux valorisé » et l’élevage des veaux est plus simple, avec moins de problème de diarrhée ».

Maîtrise de l’acétonémie : Durant les 2 mois qui suivent le vêlage, l’éleveur ajoute 300Ml/j de propylène glycol à ses vaches et à ses génisses pour prévenir les risques d’acétonémie.

Santé des pattes : Le couloir d’alimentation bétonné qui mène au DAC permet une usure naturel de la corne, plus besoin de parage !

"On ne peut se fixer que sur le coût alimentaire. Dès que les animaux vont bien, on s’y retrouve économiquement "




Résultats


Moyenne sur l'hiver 2014-2015 :
Production laitière: 31,8 litres - TB : 40,5 - TP : 32,3

  Novembre 2014 Décembre 2014 Janvier 2015 Février 2015 Mars 2015
Production (kg/VL/jour)
26,1
29,1
33,7
35,6
34,9
TB (g/L)
39,6
41,3
41,2
40,4
40,1
TP (g/L)
32,3
32,2
32,4
      32,2
32,6
Production standardisée (kg/VL/jour)
25,4
27,7
32
34,3
33,6

Autres résultats :

Age au premier vêlage : 28 mois
IVV : 442 jours



Résultats en direct de Visiolait


 
production laitière
non renseigné ce mois-ci
kg / vache / jour
 
stade de lactation
non renseigné ce mois-ci
mois moyen

 
Taux Butyreux
42,2
g / L
 
Taux Protéique
33,1
g / L

Survolez les graphiques avec votre souris pour afficher les valeurs, ou passez votre souris sur les icones ou pour connaitre le maximum atteint et les moyennes en cours.




Prendre contact avec EARL DES TEMPLIERS

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour entrer en contact avec l'éleveur. Si vous souhaitez en savoir plus sur ses produits, sa façon de travailler, etc.

Envoyer un message